بناء السلام في عقول الرجال والنساء

La Directrice générale rencontre le Commissaire européen à l’environnement, aux affaires maritimes et à la pêche

Le 8 juin 2015, la Directrice générale, Mme Irina Bokova, a rencontré le Commissaire européen à l’environnement, aux affaires maritimes et à la pêche, M. Karmenu Vella, au Siège de l’UNESCO à Paris, à l’occasion de la Journée mondiale de l’océan.

Mme Bokova et M. Vella sont tous deux convenus qu’il fallait agir sans tarder, en soulignant que les opportunités économiques et les défis environnementaux auxquelles nous confrontait l’océan étaient intrinsèquement liés. L’Objectif de développement durable post-2015 sur l’océan offrira à l’UNESCO et à l’Union européenne l’occasion de renforcer leur coopération dans le but d’approfondir la compréhension des océans par l’observation océanographique, qui est le fondement de la science de l’océan et du climat. Dans ce contexte, Mme Bokova et M. Vella ont rappelé la nécessité de programmes de surveillance et d'évaluation scientifiques des océans adaptés, pour répondre au grave problème de la pollution marine.

Le Commissaire Vella a déclaré que l’Europe faisait déjà beaucoup, notamment dans le domaine de la recherche océanographique, du patrimoine subaquatique, de la collecte de données sur l’océan et de la gouvernance des océans. Il a ajouté que la définition des futures orientations de la gestion des océans devait reposer sur des données scientifiques de la plus haute qualité et impliquait de nouer des partenariats, et il a exprimé sa volonté de travailler plus étroitement avec l’UNESCO.

Mme Bokova a rappelé la fonction unique jouée par la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO et salué cet engagement de coopération renforcée entre l’Union européenne et l’UNESCO sur des thèmes comme le changement climatique, l’observation des océans et les données océaniques, y compris la définition de normes convenues au plan international.

Pour finir, le Commissaire européen et la Directrice générale de l’UNESCO sont convenus de renforcer la coopération entre les deux Organisations pour répondre aux besoins des petits États insulaires en développement.