بناء السلام في عقول الرجال والنساء

Associations, Centres et Clubs UNESCO

Les Associations, Centres et Clubs UNESCO sont des groupes de volontaires d’âges et de statuts socioprofessionnels variés, de militants bénévoles au service des idéaux de l’UNESCO.

Etablis avec l’autorisation des commissions nationales pour l'UNESCO, ces Clubs, centres et associations sont regroupés dans des réseaux nationaux, régionaux et internationaux, ayant pour but d’agir sur le terrain dans les domaines de compétences de l’UNESCO. Plus de 65 ans après la création de la première association UNESCO au Japon en 1947, le mouvement compte quelque 4000 centres, associations et clubs UNESCO repartis dans plus de 100 pays à travers le monde.

Les activités entreprises par les Clubs sont variées et dépendent surtout de l’âge et des intérêts de ses membres. Elles dépendent également des ressources financières et des moyens d’intervention disponibles. Quelles que soient leur nature et leur envergure, ces initiatives favorisent la diffusion des principes et des objectifs de l’UNESCO dans la société civile. Ainsi, les clubs permettent la visibilité des valeurs défendues par l’Organisation au sein des communautés locales. A la lumière du rôle grandissant de la société civile dans les décisions touchant la vie publique, le mouvement des clubs peut jouer un rôle essentiel dans l’éducation des citoyens, et contribuer au dialogue entre les cultures et les générations pour un développement durable, en coopération avec les partenaires de la société civile.

Au niveau national, les clubs UNESCO sont coordonnés par une Fédération nationale lorsqu’elle existe ou bien la commission nationale de leur pays. Au niveau régional, les fédérations régionales, en tant qu’organe coordonnateur, mettent en œuvre des activités tout en promouvant le mouvement des clubs à travers les régions. Au  niveau international, la Fédération mondiale des associations, centres et clubs UNESCO (FMACU), en tant qu’ONG internationale entretenant des relations officielles avec l’UNESCO,  est chargée d’informer, de coordonner et de mobiliser ses membres, avec le soutien et la coopération de l’UNESCO.

Politique

Les clubs pour l’UNESCO détiennent trois fonctions essentielles : la formation, la diffusion de l’information, et l’action. Ces Clubs interviennent sur des problèmes globaux à répercussion locale et contribuent ainsi à la réflexion sur le choix d’un modèle de société. Bien que le nom de l’UNESCO figure dans l’appellation des différents Clubs et de leurs fédérations, cela ne signifie en aucun cas que l’Organisation soit responsable de leurs activités. Respecter la dynamique propre des Clubs a toujours été la règle de l’UNESCO : elle n’intervient ni pour leur création ni pour leur développement. Les différents Clubs étant financièrement et juridiquement autonomes, donc responsables de leur fonctionnement, l’UNESCO peut apporter un soutien intellectuel, financier et/ou matériel à des activités spécifiques du mouvement qu’elle estime particulièrement pertinentes. Par ailleurs, pour s’assurer des financements extérieurs, de nombreux Clubs ont recours aux Commissions nationales pour l’UNESCO, aux départements ministériels, aux collectivités locales, à certains organismes nationaux ou à vocation internationale, ainsi qu’aux entreprises, fondations et particuliers. Afin de renforcer l’impact du mouvement des Clubs, l’UNESCO encourage la coopération avec les secteurs de programme, les bureaux hors-Siège et les principaux réseaux de l’Organisation comme celui des écoles associées.

 

Activités

A titre d’exemple, l’action des clubs comprend : • La diffusion de principes généraux tels que ceux énoncés dans le Préambule et l’Acte constitutif de l’UNESCO, la Charte des Nations unies, la Déclaration universelle des droits de l’homme, etc. ; • La participation aux années internationales proclamées par l’Assemblé générale des Nations Unies et la Conférence générale de l’UNESCO; • La promotion de l’alphabétisation, de la préservation et de la mise en valeur du patrimoine culturel; • L’Organisation de camps d’études pour la jeunesse; • La publication de bulletin ou de documents d’informations.

Comment créer un Club pour l’UNESCO

Les clubs peuvent être établis par toute personne et sont souvent créés au sein d’écoles ou d’autres établissements éducatifs ou institutions culturelles. Il appartient aux commissions nationales pour l’UNESCO d’approver le statut d’un club pour l’UNESCO. • Tout club pour l’UNESCO doit avant tout obtenir l’approbation de la commission nationale pour l'UNESCO de son pays, à qui revient la responsabilité de reconnaître la création des clubs et du bien fondé de ses activités. • Une fois que la commission nationale a officiellement approuvé son affiliation au mouvement des clubs, ledit club est associé aux activités de l’UNESCO et intégré dans sa base de données et autre documents appropriés. • Il est vivement conseillé aux clubs d’adopter des statuts reconnaissants les lois appliqués dans leur pays sur les associations culturels à but non lucrative (s’ils existent). De tels statuts leur permettront d’être reconnus par les autorités publiques. • Les clubs pour l’UNESCO sont légalement et financièrement indépendant de l’UNESCO, même dans le cas d’activités parrainées par l’UNESCO. • Les commissions nationales ont le droit de pouvoir utiliser le nom, l’acronyme, l’emblème et des noms de domaine internet de l’UNESCO, mais uniquement sous la forme d’un linked logo. Toute décision relative à l’autorisation d’utilisation du nom,de l’acronyme, l’emblème et des noms de domaine internet de l’UNESCO est basée sur les critères suivants: (i) pertinence de l’association proposée aux programme et objectifs stratégiques de l’Organisation; et (ii) conformité avec les valeurs, les principes et les objectifs constitutionnels de l’UNESCO.

 

Guide pratique des clubs pour l'UNESCO 

Autres publications et documents